Comment bien choisir ses luminaires ?

18 Jan 2022

Comment bien choisir ses luminaires ?

LE CHOIX DES LUMINAIRES

Le travail de l’éclairage en décoration d’intérieur

L’architecte ou le décorateur d’intérieur aura toujours ces considérations à l’esprit, dès les prémisses de la prise en main d’un nouveau projet.

Le choix des systèmes d’éclairage doit intervenir (quand cela est possible) dès la conception des plans d’une maison, notamment pour travailler sur les éclairages invisibles, indirects, les niches ou cimaises qui pourront les dissimuler, lesquelles se posent en même temps que le placo.

Il en va de même pour les appliques ou les plafonniers, ceci évitant de devoir faire des saignées par la suite.

Dissocier les espaces de vie, des espaces nuits

Le plus facile est de raisonner ainsi : les espaces de vie que sont le séjour, le bureau, la cuisine, l’entrée, les sanitaires, doivent disposer d’un éclairage fort, avec des variations d’intensité possible, afin de moduler les ambiances en fonction des moments de la journée.

Les espaces de nuit ou « froids » tels que les chambres, les dégagements ou autres zones de passage, pourront avoir une ambiance plus tamisée et le choix d’un éclairage plus doux est idéal.

La pièce à vivre

Si cela est possible, le séjour doit être la pièce la plus munie de différents types d’éclairage. Un plafonnier, en plus de sa fonction très « déco », devra être le point lumineux le plus intense, idéal lorsque l’on reçoit des invités ou que l’on souhaite une ambiance festive.

Des appliques sur un pan de mur, avec si possible un système dimmable (variateur de lumière), à positionner en face de la TV, seront idéales pour créer une lumière tamisée, idéale pour le soir ou les moments de repos.

Les lampes ou lampadaires d’appoint, également des pièces déco importantes, devront servir à éclairer une petite zone comme un fauteuil de lecture ou un coin bureau.

Des ampoules aux lumières « jaunes » donc chaudes, sont préférables, les lumières blanches faisant ressortir les défauts (des peintures notamment).

Ci-dessus, le séjour du « projet Eguilles », où j’ai placé un lustre comme lumière la plus intense du séjour, avec toutefois une ampoule à blanc chaud.

Ci-dessous, le projet « sud Luberon » pour lequel j’ai prescrit des luminaires du designer Tom Dixon.

Pour la salle à manger, une suspension descendant au centre de la table est idéale, d’ou l’importance, de penser aux éclairages dès la conception des plans de la maison.

Mon conseil déco est de surtout bien faire descendre la suspension à environ 80/100cm de la table.

Une belle suspension avec un fil trop court n’est pas esthétique !

Autre astuce pour la pièce à vivre, penser aux appliques avec option dimmable, pour faire varier les ambiances:

Le choix des éclairages tendances pour les chambres:

La forte tendance du moment sont les lampes de chevet suspendues ! Choisir des ampoules à lumière chaude et les plus douces possibles, préférer les petites lampes à LED d’appoint, en complément pour la lecture.

Ci-dessous le « projet Salon de Provence » où les appliques, de chaque côté du lit, ont été pensées bien en amont, en intégrant la dimensions du lit, ainsi que des niches.

suite parentale avec papier peint gincko

Les suspensions en lampe de chevet du « projet Eguilles »:

suspension en lampe de chevet

Un autre illustration d’applique détournée en lampe de chevet:

Autre astuce:

La lumière attire ou détourne l’attention. Si l’un de vos mûrs a des défauts, si un radiateur peu joli ou encore votre corbeille à linge sont à faire oublier dans la chambre, il sera très facile de les faire passer au second plan visuellement, en éclairant le point opposé dans la pièce avec une lampe ou un lampadaire.

Les pièces dites « techniques » à savoir les cuisines et salles de bain:

Ces pièces sont celles où l’on a le plus besoin d’avoir une luminosité forte dans la maison.

L’idéal est donc d’avoir déjà un bon éclairage naturel par des fenêtres ou autres puits de lumière.

Une magnifique cuisine au style « cottage » éclairée par un lumière naturelle:

cuisine style cottage carreaux de ciment

Bien sur, nous n’avons pas tous la chance d’avoir une telle lumière naturelle dans la cuisine, d’autant que les pièces techniques sont souvent positionnées au nord de la maison.

Les suspensions descendantes sur l’ilot sont mes préférées, telle que je les ai mises en scène dans mon projet ci-dessous:

papier peint ananbo

Travailler des LED dans des niches de vos meubles cuisine peut avoir un cachet très « luxe » et cela est bien agréable pour les petites faims nocturnes ou l’on préfère rester dans la pénombre !

led éclairage cuisine tendance

La salle de bain et son dilemme: y voir sans trop y voir !

L’éclairage de la salle de bain peut être le plus difficile à traiter… Surtout pour les femmes qui se maquillent !

En effet, la lumière de toute salle de bain bien pensée, doit à la fois permettre de voir très nettement les détails, donc une luminosité forte, sans pour autant laisser apparaître tous les défauts ou être trop agressive le matin.

Voici quelques conseils pour trouver ce juste milieux:

Le miroir rétro éclairé associé aux spots LED:

éclairage salle de bain retroéclairé

Les miroirs rétro éclairés sont souvent équipé d’une lumière blanche, qui permet de se rapprocher le plus de la lumière naturelle et donc de bien voir les détails. Souvent bien conçus, ces éclairages sont assez subtiles et peuvent être très doux en intensité. Associé à des spots LED au plafond, on trouvera l’équilibre parfait.

Côté tendance, les suspensions sont également très tendances dans les salles de bain, mais attention à choisir des modèles de catégorie IP44.

lampe suspendue salle de bain tendance

En conclusion de cet article, je vous conseille de vous laisser inspirer par vos envies lors du choix de vos luminaires, mais en gardant toujours à l’esprit que chaque pièce de votre maison est un lieux de vie différent, où l’éclairage doit être adapté à son fonctionnalité.

Crédit photo : Chantal Garcin

Pin It on Pinterest

Share This